Tout sur le processus de qualification à la Coupe du monde

Depuis des mois, les questions sont nombreuses à propos du processus de qualification à la Coupe du monde 2019. Rugby Europe vient de nous communiquer le processus détaillé des qualifications pour l’Europe qu’il a envoyé aux différentes fédérations. On y apprend, qu’au final dans le REC (Tournoi B), seules les rencontres entre 4 équipes pourraient être prises en compte.

Dès cette saison, toutes les divisions du REC jusqu’à la Conférence 2 seront concernées. Il faut bien rappeler que dès cette saison, l’ensemble des compétitions sont annualisées.

Les finales de Conférence 1 et 2 auront lieu le 20 mai 2017. Les vainqueurs s’affronteront la semaine suivante le 27 mai. Cela se complique pour la suite. Le vainqueur de ce barrage affrontera ensuite le vainqueur du RET (Tournoi C) en novembre, et ce quelque, soit l’issue du barrage de promotion/relégation avec le dernier du REC qui aura lieu en mai 2017.

La grande nouveauté réside dans le fait que la Géorgie soit déjà qualifiée et que la sixième équipe du REC pourrait changer à l’occasion du barrage de promotion/relégation. Ainsi pour préserver l’équité des matchs aller-retour, Rugby Europe a décidé de ne pas comptabiliser les résultats du dernier du REC si il venait à perdre le barrage de promotion/relégation. Sachant également que les rencontres contre la Géorgie ne seront pas comptabiliser dans le cadre de ses qualifications à la Coupe du monde, seulement 4 équipes pourraient avoir à s’affronter pour désigner un qualifié direct et un qualifié pour le barrage avec l’Océanie. Etant donné les forces en présence actuellement, cette hypothèse n’est pas du tout à exclure.

Partant de cet état de fait, on mesure l’enjeu considérable de chaque rencontre du REC dès cette saison. Si le futur dernier du REC 2017 venait à gagner des rencontres, le barrage de promotion/relégation sera scruté à la loupe pour savoir si les points perdus le seront définitivement ou non. Car bien sûr, si le dernier du REC venait à sauver sa peau au sommet de la hiérarchie, il pourrait toujours jouer sa carte pour la Coupe du monde l’année suivante.

L’ensemble des competitions fonctionneront sur ce système d’attribution des points :
4 points la victoire, 2 pour le match nul, 0 pour la défaite
1 point de bonus pour avoir inscrit 3 essais de plus que l’adversaire
1 point de bonus pour une défaite par 7 points ou moins

Déroulement des qualifications à la Coupe du monde en Europe :

Conférence 2 2016-17 :
Nord : Hongrie, Finlande, Danemark, Norvège, Estonie
Sud : Slovénie, Autriche, Bosnie & Herzégovine, Serbie, Turquie
Finale : Vainqueur Nord-Vainqueur Sud, le 20 mai 2017 (sur le terrain du meilleur 1er)

Conférence 1 2016-17 :
Nord : République Tchèque, Lettonie, Luxembourg, Suède, Lituanie
Sud : Malte, Croatie, Chypre, Andorre, Israël
Finale : Vainqueur Nord-Vainqueur Sud, le 20 mai 2017 (sur le terrain du meilleur 1er

RE RWC Qualifier 2 : Vainqueur Conférence 1 reçoit Vainqueur Conférence 2, le 27 mai

Rugby Europe Trophy 2016-17 :
Pologne, Ukraine, Portugal, Moldavie, Pays-Bas, Suisse

RE RWC Qualifier 3 : Vainqueur RET 2016-17 reçoit Vainqueur RE RWC Qualifier 2, novembre 2017

Rugby Europe Championship Classement RWC 2017-2018 :
Roumanie, Espagne, Russie, Allemagne, Belgique ou 4 de ses équipes

RE RWC Qualifier 4 : 2ème REC Classement RWC reçoit Vainqueur RE RWC Qualifier 3, avril-mai 2018

Barrage Europe-Océanie (aller-retour) : Vainqueur RE RWC Qualifier 4 contre 3ème Pacific Tri Nations, juin 2018 (march retour sur le terrain du mieux classé au classement mondial)
Le vainqueur de ce barrage sera qualifié pour la Coupe du monde. Le perdant participera au Repêchage.