Les jeunes loups de Géorgie excellent en Belgique

Dans une rencontre gérée en vieux roublards, la Géorgie, privée de la quasi-totalité de ses cadres, a battu la Belgique (6-31) à Bruxelles.

Les Géorgiens réservent bien des surprises. Attendus dans un traquenard au Petit Heysel de Bruxelles, les jeunes pousses du rugby géorgiens ont fait preuve d’expérience et de discernement au point de prendre le maximum de points pour l’ouverture de Tournoi Rugby Europe. Bousculés à plusieurs reprises, retranchés dans leurs derniers mètres, les Lelos sont parvenus à garder leur en-but inviolé pendant 80 minutes.

Pourtant les Belges avaient débuté la rencontre en faisant comprendre que la partie ne serait pas facile pour les jeunes visiteurs. La rencontre démarrait par une épreuve de force de la mêlée géorgienne aux cinq mètres belges. Au bout de longues minutes, c’est bien la Belgique qui sortait vainqueur avec une pénalité accordée par l’arbitre. La Géorgie plantait sa première banderille par une percée de 30 mètres de Giorgi Koshadze. Le prodige de Roustavi était finalement repris devant la ligne, mais la Géorgie obtenait une pénalité. La pénaltouche qui suivait n’était qu’une formalité. Giorgi Tkhilaishvili aplatissait après un maul dévastateur (20e).

Sous la neige, les avants géorgiens parvenaient enfin à mettre en difficulté le pack belge réduit à 7 par l’expulsion temporaire de Christophe Debaty. Après de longues minutes devant la ligne belge, bien servi en sortie de mêlée par Lasha Khmaladze, Giorgi Koshadze déboulait droit vers les poteaux pour inscrire son premier essai international (0-17, 35e). La domination géorgienne ne faisait guère de doute. Les Diables Rouges parvenaient à monopoliser la possession en fin de mi-temps sans toutefois parvenir à franchir un rideau géorgien hermétique.

La Belgique revenait avec de belles intentions au retour des vestiaires, se procurait une belle occasion dans les 22 géorgiens, mais devait se contenter de trois points inscrits par Alan Williams, entré à la mi-temps. Après l’expulsion temporaire de Merab Kvirikashvili, la Géorgie concédait une nouvelle pénalité (56e). Alors que les Belges tentaient de revenir par tous les moyens, les Lelos, réglés comme du papier à musique, reprenaient leur travail de sape et obtenaient un essai de pénalité consécutif à plusieurs mêlées devant la ligne belge (6-24, 66e). Alors que les conditions de jeu se détérioraient, les mêlées s’enchaînaient, empêchant les Belges de garder la possession du ballon. Finalement, la pépite de Mont-de-Marsan, Beka Gorgadze, inscrivait un quatrième essai sur un maul pénétrant à la suite d’une interminable séance de mêlée devant la ligne belge.

Crédits photo : rugby.ge