Les bébés géorgiens laminent une équipe d’Allemagne remaniée

La Géorgie a humilié l’Allemagne ce dimanche à Roustavi (50-6) dans un match à sens unique marqué par la centième sélection de Merab Kvirikashvili.

Bien qu’alignant une équipe très largement sans expérience internationale, la Géorgie a réalisé l’exploit d’inscrire huit essais face à l’Allemagne. Il faut cependant largement relativiser cette performance car Kobus Potgieter avait décidé de massivement faire tourner son équipe dans ce match ne comptant pas pour les qualifications à la Coupe du monde. La performance des Allemands fait quand même tâche après leur victoire historique le week-end dernier contre la Roumanie. Pour cette rencontre internationale, le sélectionneur allemand avait décidé de se passer de 10 joueurs titulaires à Offenbach. 6 des 8 remplaçants n’étaient pas présents sur la feuille de match la semaine passée.

De son côté, le sélectionneur géorgien, Milton Haig, est bien décidé à faire de ce tournoi un laboratoire pour son équipe. Ainsi, 14 joueurs sur 23 alignés aujourd’hui n’avait pas plus de 12 sélections, dont 10, pas plus de 5. Ceci n’a pas empêché la Géorgie de veritablement marché sur la Mannschaft. La rencontre a d’ailleurs débuté par une action de rêve. Sur une action en première main aux 50 mètres, le par-dessus de Revaz Jinchvelashvili trouvait la star local du Kharebi Roustavi, Giorgi Koshadze, grace à un rebond malicieux aux 22 mètres. Ce dernier n’avait plus qu’à courir entre les poteaux sous une foule déjà en délire (7-0, 3e).

La rencontre a surtout permis de constater que le standard de jeu géorgien a fondamentalement passé un cap. La réussite des équipes de jeunes de Géorgie avait déjà pu le démontrer. L’ensemble du rugby géorgien est en train de prendre un tournant, tant au niveau technique, qu’au niveau physique. Et malgré toute l’inexperience de l’équipe alignée par Milton Haig, force est de constater que la qualité de jeu de la Géorgie ne peut plus descendre en dessous d’une certain seuil, la formation des dix dernières années a fait son effet.

Les Allemands n’ont pu qu’admirer la vitesse d’exécution de leurs jeunes adversaires qui inscrivaient leur deuxième essai sur leur deuxième apparition dans les 22 mètres. Giorgi Pruidze était bien décalé en coin par Beka Gorgodze (14-3, 16e). Quelques minutes plus tard, Giorgi Koshadze enflammait de nouveau le public de Roustavi. Excellemment servi par Merab Sharikadze au 40 mètres, le jeune centre faisait parler ses appuis pour filer au poteau (21-6, 30e). Les nombreuses fautes de main géorgienne empêchaient le score d’enfler avant la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Giorgi Tkhilaishvili inscrivait un essai en force en sortant d’un maul (48e). Les Allemands poussaient ensuite la défense géorgienne dans ses derniers mètres, sans parvenir à marquer. Une superbe par-dessus de Giorgi Begadze permettait à Beka Gorgadze d’aggraver la marque (57è). Le même Beka Gorgadze doublait la mise sur un superbe service de Giorgi Koshadze (36-6, 65e). Puis Giorgi Tkhilaishvili cassait plusieurs plaquages pour foncer aux poteaux (68e). L’Allemagne poussait une dernière fois pour inscrire un essai, mais la défense géorgienne tenait malgré l’exclusion temporaire de Tornike Mataradze. Merab Sharikadze concluait finalement la marque sur une course de 50 mètres sans opposition.

Crédits photo : rugby.ge