Le rugby tchèque entre dans une nouvelle ère

Les nouvelles s’enchaînent rapidement en Tchéquie. Un nouveau président a été élu ce week-end afin de professionnaliser la direction.

Pavel Chaloupka succède à David Frydrych à la présidence. Ancien vice-président et secrétaire général de la CSRU de 2008 à 2012, l’homme fort de Tatra Smichov revient aux affaires après quatre années assez délicates pour la fédération tchèque. Le bilan de la mandature précédente n’est pas très reluisant en terme de résultat sportif. L’équipe senior masculine est descendu au 4ème niveau européen en 2014 sans parvenir à remonter la saison dernière. A l’inverse, la Tchéquie n’a cessé d’alimenter les clubs professionnels d’Europe de l’ouest, et dernièrement, plusieurs jeunes ont également tapé dans l’œil de recruteurs français. L’ancienne mandature a également réalisé un gros coup en récupérant, pour son équipe nationale, un technicien reconnu en la personne du Polonais Tomasz Putra.

Avec l’élection de Pavel Chaloupka, La fédération tchèque va professionnaliser sa direction. Une évolution plus que nécessaire à la vue du potentiel grandissant du rugby dans le pays. On notera que le président et toujours joueur de Tatra Smichov, Roman Rygl arrive dans le comité directeur ainsi que l’actuel international Petr Cizek. Pavel Myzak, jusque là secrétaire général, est le seul élément de continuité au sein de la nouvelle direction.

Mais la nouvelle sensationnelle de cette élection est l’arrivée à la vice-présidence du presque milliardaire Dušan Palcr, notamment actionnaire du groupe financier J&T. Ce jeune magnat des affaires, également président du conseil de surveillance du Sparta Prague football, arrive en compagnie des hommes forts de Tatra Smichov. Et pour cause, son propre fils joue au club dans les équipes de jeune. Dušan Palcr est également accompagné d’un homme d’affaire sud-africain Neville Parry. Ce dernier a fait fortune dans le bâtiment en République tchèque. Autant dire que dimanche dernier, la rugby en Tchéquie est entré dans un nouveau monde.

Selon nos informations, les hommes d’affaire Dušan Palcr et Neville Parry ne viennent pas pour faire de la figuration. Ils comptent investir massivement dans le rugby tchèque dans les prochains mois. Il faut dire que le potentiel sportif est là. Ces derniers jours, deux nouveaux joueurs de moins de 20 ans ont rejoint des clubs français. La semaine dernière le jeune talonneur Huber Drimal (né en 1997) a intégré le centre de formation de Chambéry. Cette semaine, le deuxième ligne de Ricany, Lukak Chytil (né en 1998) annonce qu’il va faire des essais à Lyon, Bourgoin et Oyonnax.

Ces derniers ne devraient pas le rester longtemps. En quelques années, sous l’égide du directeur sportif Antonin Brabec (ancien joueur de St Nazaire), la fédération a développé un programme fédéral de formation des jeunes talents. Et les talents ne manquent pas, chaque semaine en Extraliga, les joueurs autour de 20 ans se comptent par dizaines. Samedi dernier, Tatra Smichov alignait quatre joueurs de moins de 20 ans sur la feuille de match dont trois titulaires et un, déjà international (Marek Simak). Mais en face, Ricany n’était pas en reste, et alignait pas moins de sept joueurs, dont quatre titulaires, nés entre en 1998 et 1996. Le rugby tchèque connait actuellement un véritable cure de rajeunissement.

C’est sur ce potentiel inédit que la nouvelle direction compte s’appuyer pour développer une approche plus commerciale et professionnelle du rugby en Tchéquie.