La Russie broie l’Allemagne à l’usure

Dans une rencontre très animée, la Russie est parvenue à prendre le dessus (52-25) sur une Allemagne conquérante en inscrivant huit essais dont six en seconde période.

La Russie n’avait pas le choix, c’était le match de la dernière chance pour espérer voir le Japon. La Russie a donc répondu présent en infligeant une correction à l’Allemagne, équipe surprise de ce début de Tournoi. Aidés par un paquet d’avant conquérant et la maestria de Ramil Gaisin à l’ouverture, les Russes ont fini par broyer les velléités allemandes en inscrivant quatre essais consécutifs après l’heure de jeu.

La rencontre jouée sur un terrain de Sotchi extrêmement gras a fini par basculer en début de seconde période, en faveur de l’équipe la mieux équipée sur le plan physique. La Russie a finalement profité des retours des cadres Valery Tsnobiladze, Anton Rudoy et Igor Galinovsky. Leur fraîcheur a permis à la Russie de terminer bien mieux la rencontre que l’Allemagne.

Pour son troisième match consécutif à l’ouverture, Ramil Gaisin a enchanté les spectateurs. Tout d’abord dès la 5ème minute, après une percée spectaculaire de Victor Gresev plein centre, le génie russe tapait à suivre pour lui même à l’entrée des 22 mètres et aplatissait en devançant toute la défense allemande (7-0, 6e). Menant le jeu, avec une grande dextérité et une vision exceptionnelle, il permettait à la Russie de profiter de sa supériorité athlétique en milieu de première période. Ceci aboutissait logiquement au deuxième essai russe par Denis Simplikevitch bien servi le long de la ligne par Igor Galinovski (12-7, 32ème). Les Ours ne perdront plus la mène.

D’entrée de seconde période, la vista de Ramil Gaisin faisait encore la différence alors Dmitri Gerasimov inscrivait le troisième essai des siens (19-7, 47e). Bien que réduit à 14 suite à l’exclusion temporaire d’Azamat Bitiev, les Ours prenaient la main sur la rencontre. Evgeni Elgin aplatissait derrière la ligne après une grosse séquence des avants russes (26-13, 57e). Malgré le retour des Allemands à six points suite à l’exclusion temporaire de Yuri Kushnarev (61e), les Russes marchaient sur l’eau et inscrivaient quatre essais consécutifs. Vasily Artemyev (64e), Dmitri Krotov (67e), Dmitri Gerasimov (71e) et Tahir Gadzhiev (73e).

Avec ce succès bonifié la Russie se replace devant l’Allemagne et à quatre longueurs de l’Espagne. La saison prochaine, la Russie recevra l’Espagne et la Belgique, et devra se déplacer en Roumanie et en Allemagne.