La Roumanie se rassure en faisant le minimum face à l’Espagne

Dans une rencontre particulièrement cadenassée par les défenses, la Roumanie a réussi à s’imposer devant l’Espagne (13-3) à Bucarest. Les Roumains ont inscrit le seul essai de la rencontre.

On s’attendait à une opération rédemption pour la Roumanie, celle-ci est passée par le strict minimum. Les Chênes, visiblement très atteints par leur défaite à Offenbach, sont toujours en convalescence. La Roumanie est donc revenue à un jeu plus restrictif pour mettre à mal à une équipe espagnole bridée par le rythme de la rencontre. La Roumanie, plus athlétique, a axé son jeu sur la conservation du ballon, obtenant de nombreuses pénalités. D’abord contestés en mêlée, les Roumains ont fini par prendre l’ascendant dans ce secteur en seconde période, rendant la tâche espagnole quasi impossible.

Pourtant, rien ne laissait présager que l’essai de Florin Vlaicu sur un maul, inscrit après 15 minutes de jeu, serait le seul de la rencontre. La Roumanie a eu plusieurs occasion d’aggraver la marque, pour tenter de prendre un point, de bonus, mais la défense espagnole a tenu. Les Leones, emmenés par une troisième ligne Barthère-Giboin-Nava au meilleur de sa forme, sont vraisemblablement en train de construire une des meilleurs défenses du Tournoi Rugby Europe. La qualité des plaquages et l’organisation irréprochable en phase défensive constituent la marque de cette équipe. Il faut pourtant constater que l’Espagne n’a pas eu la moindre occasion d’essai, se contentant de trois points inscrits par Brad Linklater (19e), par ailleurs très en verve ce samedi.

La seule véritable surprise de cette rencontre est venue des coups de pied au but. Florin Vlaicu a laissé plusieurs tentatives à grande distance à Luke Samoa puis Valentin Calafeteanu. Cela n’a pas empêché le buteur roumain d’inscrire tous les points de son équipe, notamment deux pénalités (28e, 56e), car ses deux suppléants n’ont pas eu la réussite escomptée.

Pour ses débuts internationaux à l’ouverture, Luke Samoa a fait un match sobre, se contentant souvent de distribuer le ballon à ses trois quarts. A quelques reprises, il a pu montrer les progrès qu’il avait réalisés dans le jeu au pied depuis sa conversion au rugby à 15. L’ancien treiziste a rendu une copie de bonne facture en défense. Le natif d’Auckland a joué l’intégralité de la rencontre, signe de satisfaction de son sélectionneur Lynn Howells.

La Roumanie prend donc les 4 points de la victoire, mais également la tête du classement comptant pour les qualifications à la Coupe du monde avec 5 points. Les Roumains se rendront à Sotchi le 4 mars prochain pour affronter la Russie. Le match s’annonce toujours autant décisif en vue du Japon.