La Roumanie maîtrise les Etats-Unis comme jamais

La Roumanie a démontré samedi l’étendue de ses progrès dans le jeu total en venant facilement à bout d’une équipe américaine très ambitieuse. 

Tout s’est joué en première période durant laquelle les Roumains ont fait preuve d’une maîtrise comme rarement vu auparavant. Sûr de leur force dans les secteurs clé de la touche et de la mêlée, les Chênes ont également démontré une grande capacité dans l’occupation du terrain aidé par Florin Vlaicu à son meilleur niveau et Catalin Fercu, fidèle à lui-même.

Proposant un jeu d’attaque structuré comme jamais en première période, les Roumains ont simplement surpris les Américains qui ne s’attendaient peut-être pas à tant de variation.

Après un échec au pied de Florin Vlaicu dès la troisième minute, les Roumains profitait d’une mêlée à leur avantage pour obtenir une touche aux 5 mètres. Bien plus perforant que les Américains, Johan Van Heerden trouvait rapidement la faille après plusieurs regroupement devant la ligne en profitant d’un avantage athlétique face à l’ouvreur américain Will Holder (7-0, 8e).

Le match prenait alors une tournure inattendue. Bien aidé par les errements défensifs des Américains. Les Roumains revenait tout de suite dans le camp adverse suite une chandelle de Florin Vlaicu mal maitrisé par les Américains, Florin Surugiu profitait d’un surnombre petit coté pour distiller un joli par dessus sur Catalin Fercu reprenait dans les 22 mètres pour doubler la mise (12-0, 11e). Les Etats-Uniens ne savaient plus où ils étaient.

Le cauchemar continuait quelques minutes plus tard pour les Eagles. Suite au renvoi en touche, la mêlée roumaine enfonçait son homologue et offrait trois points à Florin Vlaicu 50 mètres en face des poteaux (15-0, 16e). Les visiteurs reprenaient la possession du ballon sans parvenir à concrétiser dans le camp roumain à cause de nombreuses fautes de main et faute d’une mêlée conquérante.

Au contraire, les Roumains profitaient d’un Florin Vlaicu au meilleur de sa forme, à l’occasion de son record de sélections. Il s’en fallait de peu pour que Catalin Fercu transperce toute la défense américaine (30e). Mais la mène de Florin Surugiu rendait folle la défense américaine. Après une énième percée de Vlaicu. Le ballon sortait aux cinq mètres pour les trois quarts, Catalin Fercu en position de 10 sautait deux joueurs pour servir Viorel Lucaci lançait comme un obus sur l’aile. L’arbitre accordait l’essai en coin après une longue révision vidéo (20-0, 35e). Les locaux se contentaient de contenir les Américains pour virer avec un score inattendu mais logique (20-0).

Au retour des vestiaires, les Roumains gardaient intactes leurs ambitions de jeu mais subissaient à cause d’une plus grande maladresse. Bien aidé par l’indiscipline roumaine, les Américains campaient alors dans les 22 mètres adverses pendant un dizaine de minute avant de trouver la faille par Will Holder bien lancé dans la ligne (20-7, 53e).

La Roumanie devait ensuite gérer l’expulsion temporaire d’Eugen Capațana, sanctionné pour avoir retenu Thretton Palamo sans ballon. Ce qu’elle faisait plutôt bien en monopolisant le ballon dans la partie adverse. Mais l’indiscipline ramenaient les locaux dans leur 22 mètres. La Roumanie se sortait bien des dernières minutes d’infériorité suite à une mêlée confuse au cinq mètres. Will Holder finissait par inscrire une pénalité suite à une mêlée roumaine sanctionnée (20-10, 69e).

Les Eagles tentaient alors le tout pour le tout sans leur propre camp, mais devait faire face à une défense roumaine opaque. La Roumanie reprenait alors possession du ballon et obtenait une pénalité généreuse pour un plaque dangereux sur Jodie Rose. Florin Vlaicu se chargeait de mettre les siens définitivement à l’abris (23-10, 74e). Les Américains tentaient alors maladroitement d’attaquer à tout va, sans résultat.

La Roumanie a montré une ambition de jeu inédite à ce niveau, pour un résultat splendide. La Roumanie devra confirmer samedi face au Canada étrillé par une équipe remaniée d’Irlande ce week-end.