La Roumanie battue par une Allemagne historique !

L’Allemagne a écrit l’histoire du rugby cet après-midi à Offenbach en battant la Roumanie (41-38) pour la première fois depuis 1938. Le Tournoi Rugby Europe s’annonce le plus compétitif de l’histoire.

Qu’on se le dise, l’Allemagne s’est bel et bien trouvé une équipe. La Roumanie en a fait les frais ce samedi dans le superbe Sparda-Bank-Hessen-Stadion. Emmené par une première ligne Nostadt-Tyumenev-Tussac au sommet de son art, les Allemands ont profité d’un pack très intelligeant et d’une mêlée dominatrice pour signer leur retour au sommet du rugby européen.

Pourtant les Roumains ont cru faire la différence en milieu de première période en menant 24 à 6. Car après un début de match agité, Mihai Lazar (19e), Jack Umaga (24e) et Ionut Dumitru (29e) avait permis aux Chênes de se rassurer quasi-définitivement. Les Allemands ont eu le mérite de ne jamais abandonner. Ils ont d’abord bénéficier d’une erreur d’arbitrage flagrante de l’arbitre français de la rencontre Maxime Chalon. Suite à par dessus de l’ouvreur allemand Raynor Parkinson, Stephen Shennan récupérait le ballon en catastrophe dans son en-but et laissait échapper le ballon qui partait en ballon mort. L’arbitre accordera un essai de pénalité à l’Allemagne. Une interception de Jacco Otto plus tard, l’Allemagne était revenu à 20-24 avant la mi-temps malgré une dernière offensive de la Roumanie.

Échaudes par ce retour inespéré des Allemands, les Roumains reprenaient le large grâce à un pack plus mobile et une plus grande capacité à enchaîné des temps de jeu. Andrei Ursache (46e) puis Ionut Dumitru (50e) permettaient aux visiteurs de prendre une nouvelle avance de 18 points (20-38). Mais les Roumains bien trop imprécis et maladroits ne parvenaient pas à imposer leur domination à la rencontre, pire, les Allemands trouvaient des failles béantes dans la défense géorgienne et mettaient au supplice le pack Roumain. Jared Els (57e), puis Dash Barber (70e) inscrivaient deux essais splendide sur des mauls très bien maitrisés (34-38). Dans les dix dernières minutes, l’Allemagne portée par l’histoire ne connaissait plus la fatigue et Chris Hilsenbeck inscrivait un essai en bout de ligne après une série de rucks dévastateurs (75e). La Roumanie aurait pu obtenir le match nul dans les dernières minutes grâce à deux pénalités proches des poteaux. Mais les Roumains se sont montrés gentleman en cherchant à remporter la victoire.