La Moldavie prend l’eau aux Pays-Bas

Dans une rencontre à sens unique à la surprise générale, les Pays-Bas ont humilié la Moldavie ce samedi à Amsterdam (44-17, MT : 32-12). Les Moldaves ont quasiment perdu toute chance de remporter le Trophée Rugby Europe 2016-17.

Pris au piège sur un terrain synthétique ne lui permettant pas d’exprimer son rugby d’avants, la Moldavie a montré toutes ses limites samedi face à une équipe néerlandaise s$ure de son jeu grâce à son coach sud-africain Gareth Gilbert. Les Moldaves ont, malheureusement pour eux, démontré qu’aligner les noms sur une feuille de match ne faisait pas une équipe. Les Moldaves ont accumulé les fautes grossières dans une rencontre où ils ont perdu pied très rapidement.

Les toutes premières minutes de la rencontre donnaient le ton à la rencontre. La Moldavie obtenait une mêlée plein centre sur les 22 mètres sans pouvoir en faire quoique ce soit. Finalement Maxim Gargalic, titularisé en 8 sortait le ballon mais les trois quarts moldaves commettaient le premier d’une longue série d’en avant. Quelques secondes plus tard, Mihai Golubenco obtenait une pénalité au 40 mètres mais ne trouvait pas la touche.

Les Néerlandais ouvraient le score par une pénalité de David Weersma suite à leur première attaque dans le camp moldave (3-0, 8e). Sur le renvoi moldave le ballon allait directement en touche. Les Néerlandais maîtrisaient la mêlée et transperçait la défense inexistante sur une joli mouvement initié par l’ouvreur Storm Carroll. Rik Roovers aplatissait aux poteaux (10-0, 11e). 2 minutes plus tard, Vincent Wright contrait Mihai Golubenco devant les 22 mètres, récupérait le ballon et transmettait en Dirk Danen qui aplatissait en coin. Le centre de Saint-Claude en Fédérale 2, David Weersma transformait en coin (17-0, 14e).

La Moldavie réagissait dès le renvoi avec un rugby à une passe très limité mais efficace avec un tel effectif. Maxim Gargalic réduisait le score après une mêlée bien maitrisé à cinq mètres (17-5, 17ème). Suite au renvoi, Josh Gascoigne éliminait la quasi-totalité de la défense moldave sur une relance. Le ballon repartait vers l’aile, Sep Visser inscrivait le troisième essai néerlandais (22-5, 19e). Quelques instants plus tard, Rick Roovers transperçait de nouveau la défense sur 80 mètres mais oublier de transmettre à son ailier.

A la demi-heure de jeu, la mêlée orange se payer le luxe de dominer la mêlée moldave. Suite un touche bien maîtrisé au 22 mètres Dirk Danen se jouait encore de la défense moldave aux abois (27-5, 31e). La Moldavie inscrivait son deuxième essai par Victor Arhip après une série de petit tas consécutif à une pénaltouche (27-12, 34e). Sur le renvoi, les Neérlandais obtenait une mêlée au 22 mètres. Josh Gascoigne était à la conclusion d’un mouvement d’école, comme à l’entrainement. David Weersma manquait sa troisième transformation de la journée, mais le score à la mi-temps avait de quoi inquiéter pour la suite du match (32-12).

A retour des vestiaires, les Moldaves reprenaient le contrôle du ballon, mais les Néerlandais profitaient d’un turnover sur leur 22 mètres pour prendre de vitesse une défense inexistante et inscrire un essai de 80 mètres multipliant les offloads (39-12, 50e). La Moldavie repartait à l’attaque sans aucune organisation offensive facilitant le travail d’une équipe néerlandaise bien organisé en défense. Le match perdait en rythme enchainant mêlée sur mêlée sans que la Moldavie ne prenne le dessus. Josh Gascoigne profitait une nouvelle fois d’un mouvement d’école partant des 22 mètres moldaves pour inscrire un nouvel essai (44-12, 70e). Maxim Gargalic clôturait la marque sur un essai anecdotique.

La Moldavie affrontera la Suisse la semaine prochaine. Il faut s’attendre à ce que la Suisse profite des nombreuses failles dans le jeu de la Moldavie pour tenter de remporter un succès historique.