La Géorgie bat la Russie sans briller

Dans un stade plein et acquis a leur cause, les Lelos ont remporté sans grandes difficultés le derby de l’Europe de l’Est face à son rival russe. Combattante et remaniée, la Russie parvient tout de même à priver la Géorgie du point de bonus offensif dans ce match, important pour le Rugby Europe Championship, mais qui ne fait pas parti des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.

Il n’a pourtant pas fallu longtemps aux géorgiens pour ouvrir le score. Après un gros travail de sape des avants, Lobzhanidze transmet à ses trois-quarts et c’est Koshadze qui franchit la ligne d’en-but, inscrivant le premier essai du match après quatre minutes de jeu. Kvirikashvili transforme et la Géorgie prend les devants (7-0).

Les deux équipes commettent des fautes de main et la Russie souffre en mêlée. La sanction tombe et le pilier gauche Morozov écope d’un carton jaune au quart d’heure de jeu. Néanmoins, malgré la supériorité numérique, la Géorgie peine à trouver l’inspiration et il faut attendre la 25e minute pour voir l’éclat de génie du match qui viendra de l’arrière Merab Kvirikashvili. A la réception d’une chandelle, l’arrière géorgien va s’offrir une percée monumentale avant de donner le ballon à son demi de mêlée Lobzhanidze qui n’a plus qu’à aller aplatir. Kvirikashvili ajoute la transformation et la Géorgie mène 14-0. Juste avant la pause, Kushnarev à l’occasion de réduire le score sur pénalité mais manque la cible.

En seconde mi temps, les avants géorgiens lancent une nouvelle offensive. Campant dans les 5m russes, Gorgodze peut transmettre au contact à Lobzhanidze qui inscrit son second essai du match – synonyme de point de bonus offensif – transformé une nouvelle fois par Kvirikashvili (21-0, 50e).

Loin d’abdiquer, les russes vont mettre à contribution la défense géorgienne. Après un gros travail des avants, c’est l’arrière Yuri Kushnarev qui aplati le premier essai russe, qu’il va lui même transformer (21-7, 54e). Quatre minutes plus tard, Kvirikashvili à l’occasion d’aggraver le score en faveur des locaux mais sa pénalité est manqué.

Il faut alors attendre la 67e minutes pour voir à nouveau la Géorgie dangereuse. Suite à une pénaltouche, les avants géorgiens mettent la pression sur la défense russe, mais c’est finalement le centre Kacharava qui parvient à transpercer la défense et aplatir sous les poteaux. Kvirikashvili transforme une nouvelle fois et la Géorgie reprend son bonus offensif (28-7).

La Russie tente mais peine à faire plier la défense géorgienne, jusqu’à la 76e minute, ou à 5m de la ligne d’enbut des Lelos, Krotov déchire la ligne de défense et s’en va aplatir, privant définitivement la Géorgie de son point bonus. Kushnarev ajoute les deux points de la transformation mais c’est la Géorgie qui s’impose, sans briller et sans point de bonus offensif, face à une équipe de Russie remaniée.