La Géorgie bat difficilement l’Espagne

Après une première mi-temps médiocre, la Géorgie a su trouver les ressources nécessaires pour s’imposer en Espagne (10-20). Le match ne comptait pas pour les qualifications à la Coupe du Monde 2019.

Si Milton Haig n’a pas pris l’Espagne de haut, en faisant appel à plusieurs renforts de Top 14, la Géorgie a toutes les difficultés du monde à poser son jeu et ce sont les espagnols qui ouvrent le score grâce à une pénalité de leur arrière Bradley Linklater dès la 3e minute. Merab Kvirikashvili a l’occasion d’égaliser deux minutes plus tard suite à une pénalité obtenue sur un mêlée mais manque la cible; s’en suit alors une vingtaine de minutes ternes durant lesquelles la Géorgie perd son capitaine Merab Sharikadze sur blessure, qui permet au jeune Badri Liparteliani de connaitre sa première sélection.

Il faut alors attendre la 22e minutes pour voir les premiers points inscrits par la Géorgie, une nouvelle fois grâce à une pénalité obtenue sur mêlée, que transformera l’arrière Merab Kvirikashvili. Mais les espagnols croient en leurs chances et prennent le large grâce à un essai, transformé par Brad Linklater (10-3) à la 25e minute. Les Lelos ne parviennent pas a refaire leur retard et sont menés de sept points à la mi-temps.

En seconde période les géorgiens enclenchent la marche avant et sont tout près d’inscrire deux essais, tous deux refusés par le corps arbitral. C’est finalement Giga Tkhilaishvili qui marque en force son quatrième essai en trois matchs, essai transformé par Merab Kvirikashvili (10-10, 48e). Dix minutes plus tard Soso Matiashvili enfonce le clou et marque à son tour un essai pour sa première sélection, grâce à un coup de pied à suivre de Kvirikashvili. Ce dernier transforme et la Géorgie prend le large 10-17 à la 58e minute.

L’Espagne tente de revenir mais voit ses attaques repoussées par la défense géorgienne. Leur mêlée est un nouvelle fois pénalisée et le pilier droit Jon Zabala écope d’un carton jaune. Finalement, une dernière pénalité de Kvirikashvili à la 78e minute permet à la Géorgie l’emporter laborieusement (10-20). Les absences des jeunes Beka Gorgadze et Giorgi Koshadze, étincelants lors du dernier match face à l’Allemagne se sont faites ressentir.