Krasny Yar poursuit son parcours sans faute

Dans le duel des vice-champions de la troisième journée du tournoi qualificatif, Krasny Yar a largement battu Heidelberg (21-50) en inscrivant la bagatelle de 8 essais.

Aidé par une mêlée surpuissante et une touche quasi-parfaite, Krasny Yar a trouvé de nombreuses brèches dans la défense allemande grace à un jeu de mouvement idéal pour la surface artificiel.

Tendus en début de rencontre, les Russes commettaient quelques fautes de main. Ils parvenaient tout de même à trouver la faille sur une série de temps de jeu à la mi-terrain, Rushan Yagudin jouait parfaitement le deux contre un pour Victor Gresev qui éliminé le dernier rideau pour aller marquer (0-5, 9e). Après plusieurs mêlée à la limite du regardable, Krasny Yar revenait devant la ligne. Après plusieurs regroupements, Sione Fukofuka trouvait l’en-but (0-10, 19e). Les Allemands parvenaient à réagir cinq minutes plus tard par une penaltouche parfaitement exécutée, la transformation de Raynor Parkinson ramenait le HRK à seulement trois points (7-10, 24e).

Les Russes remettaient alors la main sur le ballon pendant de longues minutes et parvenaient à fatiguer une défense allemande montrant d’inquiétants signes de faiblesse. Au terme d’une action à n’en plus finir, Andrei Mahu concluait facilement (7-17, 32e). Quelques secondes plus tard, une action démontrait la fatigue des Allemands. A la réception d’une chandelle, Oleg Prepelita traversait toute la défense sur 60 mètres avec une facilité déconcertante (7-24, 34e). Un relâchement coupable des Russes permettait aux finalistes de la dernière Bundesliga d’inscrire une deuxième penaltouche par l’intermédiaire de Jörn Schröder (14-24, 38e). Des imprécisions dans les 22 mètres empêchaient les Russes d’aggraver la marque avant la pause.

Au retour des vestiaires, les Russes revenaient avec la ferme intention de clore les débats pour de bon. Les Allemands, dominés dans toutes les phases d’affrontement, explosaient au fil des minutes malgré les nombreuses imprécisions russes. Lasha Malaguradze aggravait la marque sans opposition après une série de temps de jeu très rapides. Le Géorgien transformait son essai (14-31,  45e). Su le renvoi, Heidelberg récupérait le ballon et Dale Garner franchissait en force (21-31, 47e).

La fin de match ne faisait que confirmer ce que le début avait démontré. Krasny Yar, bien supérieur sur le plan athlétique et beaucoup plus concernés que leurs adversaires, déroulaient sans difficulté. Un essai de pénalité sur une mêlée à cinq mètres avec introduction adverse portait l’avance des Russes à 17 points (21-38, 55e). Rushan Yagudin aggravait la marque quelques minutes plus tard (21-43, 58e), puis les nombreux changements nuisaient à garder le rythme. Krasny Yar tentaient beaucoup de choses mais restaient imprécis. Vladimir Rudenko inscrivait le 8ème essais des Russes à cinq minutes de la sirène. En fin de match, Heidelberg tentait de chiper le point de bonus mais les Russes tenaient, bien décidé à ne rien laisser à leurs hôtes du jour.

Crédits photo : Tobias Keil