Interview avec Andrei Mahu (Krasny Yar, Moldavie) (2/2)

Suite de notre interview avec Andrei Mahu.

Que pensez-vous des victoires d’Enisei contre Brive et Newcastle la saison passée.

Il ne faut pas se mentir, Enisei a joué contre des équipes remaniés, mais attention, ça ne veut pas dire que ces équipes n’étaient pas de qualité, cela reste une performance.

Comment voyez-vous le parcours d’Enisei et Timisoara en Challenge Cup cette saison ? Enisei affrontera Worcester, Newport Gwent Dragons et Brive, Timisoara sera dans la poule d’Édimbourg, du Stade Français Paris et des Harlequins.

Je suppose que Timisoara n’a aucune chance mais Enisei peut le faire.

Faire les quarts de finale ?

Bien sûr. Ils se sont renforcés comme jamais pour la compétition. Ils ont encore engagé des Australiens et Néo-Zélandais. Ils peuvent viser les quarts de finale. Ils vont essayer de le faire.


« On veut tous aller plus haut. »

Parlons de la Moldavie et du Trophée Rugby Europe. Pour la première fois, la Moldavie va jouer ses trois premiers matchs de la compétition (Ukraine, Pays-Bas, Suisse) dans la fenêtre internationale de Novembre. Quels sont vos attentes ?

C’est très simple : si nous sommes au complet, nous gagnons, si on ne l’est pas, c’est plus difficile de se prononcer.

Pourquoi l’équipe ne serait pas au complet pendant la fenêtre internationale ?

Vadim Cobilas (UBB) et Dmitri Arhip (Ospreys) ne sont pas sûr d’être libéré par leur club pour un match du niveau de la Moldavie.

Globalement, quel est votre sentiment sur l’équipe nationale ? Pensez-vous que vous parviendrez un jour à franchir le cap et monter plus haut ?

Il y a tellement de facteurs qui entre en jeu. Bien sûr que moi et les autres internationaux, on veut aller plus loin, on veut aider cette équipe à grandir, mais il faut reconnaître qu’on manque vraiment de trois quarts de qualité. En plus, les joueurs amateurs continuent à émigrer pour des raisons économiques, ils finissent par arrêter le rugby. La Moldavie est train de se vider, l’émigration de la jeunesse vers l’Europe et la Russie est un gros problème dans le pays.

Que peut-on souhaiter pour la suite ?

J’espère juste qu’on sera au complet et qu’on gagnera le Trophée.