Finale aller : Olimp met fin à tout suspens (compte-rendu complet)

Olimp (Kharkov) a mis fin à tout suspens en finale aller de la Superliga ukrainienne en humiliant Credo-63 à Odessa par le score de 42 à 8 (mi-temps : 28-3).

Loin des tumultes de l’équipe nationale, la promenade du RC Olimp continue cette saison. Son principal et habituel rival pour le titre, Credo-63 fût balayé samedi sur son propre terrain. Les scores des dernières semaines laissaient entrevoir que le club de Kharkov était favori mais personne ne s’attendait à un tel écart.

Fini le temps où Credo-63 fournissait les meilleurs avant du pays et Olimp les meilleurs arrières, l’écart entre les deux géants du rugby ukrainien n’a jamais été aussi flagrant, et inquiétant. Olimp s’est appuyé une nouvelle fois sur un Oleg Kosariev des grands jours, auteur de 27 points dont trois essais.

Dès les premières minutes, on pu comprendre que les deux équipes n’étaient plus dans la même catégorie. Les champions en titre furent bien supérieurs dans les rucks, le score aurait pu être bien plus sévère comme en atteste le score à l’issue de la première période dans laquelle les noirs ont inscrit quatre essais. Surtout Olimp n’a pas réalisé une prestation d’exception, loin de là.

On peut dès lors s’inquiéter pour le match retour, la semaine prochaine. La crédibilité de la Superliga déjà bien entamée par les scores irréels des derniers mois risque bien d’être définitivement compromise.

Les équipes :
Credo-63 : A venir

RC Olimp : Aleksandryuk, Kirsanov, Sukikh ; Tsapenko, Lomakin ; Michinev, V.Litvinenko, Cherniachenko ; Kravchenko, Tserkovny ; Kosarev, Ponomarenko, Garkavy, Kovalevsky ; Voytov. Remplaçants : Gurylev, O.Litvinenko, Milanko, Karevsky, Mizyak, Manzhos, Marshuba, Churaev.

Scorers :
Credo-63 : 1 essai de Chaika (70ème), une pénalité de Deliergiev (7ème)
RC Olim : 6 essais de Garkavy (12ème), Kosariev (20ème, 52ème, 60ème), Tserkovny (34ème) et Lomakin (40ème), 3 transformations de Kosariev (40ème, 52ème, 60ème) et 2 pénalités de Kosariev (10ème, 18ème).