Enisei-STM s’effondre à Worcester

Ce samedi à Worcester, Enisei-STM a réalisé l’une des pires performances de son histoire en Challenge Cup en encaissant un cinglant 57-14 lors de la sixième et dernière journée de la phase de poule.

Enisei a eu tout les peines du monde à entrer dans cette rencontre sans enjeu. Tout au long de la rencontre, les Russes ont semblé être en manque d’envie. A l’inverse Coté Worcester, plusieurs joueurs arrivés récemment au club avaient beaucoup à prouver. Le demi d’ouverture international canadien, Connor Braid, arrivé ce moi-ci en Angleterre, a réalisé une excellente performance dans le jeu, tout comme l’international américain Joe Taufete’e. C’est pourtant l’ailier Dean Hammond qui a dynamité la défense russe lors de la première période en signant un triplé en l’espace de 23 minutes entre la 15e et la 38e.

Les Russes, plus que jamais maladroit ballon en main, n’ont pas été en mesure d’imposer un combat physique à leur adversaire. Collectivement perdus sur le terrain, ils se sont montrés incapables d’enchaîner de longues séquences de jeu. Il a fallu attendre la sirène pour que l’international géorgien Mikheil Gachechiladze inscrive les premiers points des siens avant la pause. Profitant des nombreux changements anglais lors de la seconde période, les Sibériens ont bénéficié de plus plusieurs incursions dans les 22 mètres adverses leur permettant d’inscrire un second essai par l’intermédiaire de Valery Morozov (54e).

Mais, même les remplaçants du jour étaient bien décidé à mettre la main à l’ouvrage, et Worcester terminait la rencontre par une pluie d’essais dans les dernières minutes (70e, 78e, 80e). On ne retiendra pas le stupide second carton jaune, synonyme d’expulsion infligé à Igor Kurashov pour un acte d’antijeu (70e). Dans ces conditions, Alexander Pervukhin a préféré gardé son poulain Alexander Budychenko sur le banc. Le jeune ouvreur fera ses débuts européens un autre jour.

Enisei-STM repart donc de son périple en Grande-Bretagne les valises pleines, avec pas moins de 91 points (13 essais) encaissés. Dire que les Russes avaient battu les deux équipes lors de la phase aller ! On peut d’hors et déjà se demander si les mois de décembre et janvier n’ont pas été de trop dans une saison qui a débuté en mars dernier, tant les champions de Russie ont été à bout de souffle sur les 4 dernières rencontres. Enisei-STM termine donc dernier de sa poule et affrontera Mogliano en avril prochain pour les qualifications à la Challenge Cup de la saison prochaine.