Enisei laisse passer sa chance

Enisei-STM s’est lourdement incliné à Brive vendredi soir (38-18), la faute à un manque de réalisme et une indiscipline pathologique.

Le compteur des Russes restent implacablement bloqué à 9 points, ils laissent Brive s’envoler en tête de la poule (14 points). Dans l’autre match de la journée Newport a battu Worcester, les Gallois reviennent à égalité de points avec le champion de Russie.

Enisei avait pourtant rapidement pris les devants grace à une pénalité de Yuri Kushnarev (2e). Comme attendu, l’équipe remaniée de Brive était pris à la gorge dès les premières minutes et le champion de Russie menait la danse au niveau athlétique. La blessure de l’emblématique deuxième ligne Uldis Saulite dès la 5ème minute brisait la dynamique des joueurs de Krasnoyarsk. Dans la foulée, Mikheil Gachechiladze se voyait indiquer le banc pour 10 minutes après avoir empêché les Brivistes de jouer rapidement. Pourtant, les Russes réagissaient. Denis Simplikevich était poussé in-extremis en touche après un superbe mouvement dans les 22 mètres brivistes.

La sortie du pilier international Innokentiy Zykov après une mêlée effondrée replongeait les Russes dans le doute. Réduit à 14, ils finissaient par encaisser le premier essai de la rencontre par Benito Masilevu (7-3, 15e). Les Russes, désorganisés, commettaient des fautes grossières. Le CA Brive ne faisait pas prier pour inscrire un deuxième essai sur une pénaltouche (14-3, 21e). Loin d’être résigné, Enisei obtenait une pénalité, mais Yuri Kushnarev manquait un coup de pied pourtant largement à sa portée. Enisei toujours dominateur sur le plan athlétique obtenait une pénaltouche, mais les bleus échouaient à quelques centimètres (28e).

Après ce deuxième échec en deux visites dans les 10 mètres adverse, les Russes perdaient en lucidité. Ramil Gaisin était exclu temporairement pour un en-avant volontaire grossier sur une contre-attaque tranchante des Brivistes. La sanction de la supériorité numérique ne tardait pas, Sisa Koyamaibole enfonçait la défense russe aux 5 mètres pour gonfler la marque (21-3, 31e). Le Briviste Wilhelm Steenkamp était à son tour envoyé sur le banc pour 10 minutes dans un match marqué par une indiscipline récurrente. Yuri Kushnarev parvenait à réduire le score avant la pause (21-6).

Le scénario implacable du match se répétait au retour des vestiaires. Vyacheslav Krasylnyk prenait un carton jaune pour brutalité et Takudzwa Ngwenya donnait le coup de grâce (26-6, 52e). Bonus et victoire acquis, Brive faisait tournait avec 4 changements. Les Russes démontraient leur capacité de réaction avec un essai de Shamil Magomedov, entré quelques secondes plus tôt (26-11, 55e). Takudzwa Ngwenya doublait la mise dans une rencontre sur courant alternatif (33-11, 62e). En toute fin de rencontre, un doublé de Shamil Magomedov répondait à un essai de Julien Le Devedec.

Enisei-STM n’a désormais plus le choix. Pour se qualifier, il leur faudra gagner à Newport et à Worcester en janvier.

Crédits photo : enisei-stm.ru