Didi10 : le point à la trêve hivernale

La lutte acharnée pour les premières places se poursuit dans le championnat géorgien. Le Lelo Saracens a désormais pris la tête grâce à un meilleur ratio points marqués-points encaissés. La reprise est programmée pour le 4 février.

Dire que le Didi10 est serré cette saison est un doux euphémisme. Après 11 journées, deux petits points séparent le leader, le Lelo Tbilissi, du 4ème, l’Aia Koutaïssi. Dans le système alambiqué du Didi10, les deux premiers se qualifient directement pour la fausse finale alors que les équipes entre la 3ème et la 6ème place disputent les barrages. Le vainqueur des barrages affronte le perdant de la fausse finale. Le vainqueur de ce match peut alors disputer la vrai finale face au vainqueur de la fausse finale.

Derrière le Jiki Tbilissi, 5ème à quatre points du leader, le trou est fait. L’Academia Tbilissi, l’Armia Tbilissi et le Bagrat Koutaïssi se disputeront la dernière place qualificative pour les phases finales. En queue de classement, l’Armazi tentera, une fois de plus, d’éviter la dernière place synonyme de relégation directe. Le Bolnisi Kochebi, bon dernier, ne pointe qu’à trois points. Inutile de préciser que l’affrontement entre les deux équipes prévue lors de l’avant-dernière journée sera probablement le juge de paix pour la relégation. L’équipe qui se sauvera devra néanmoins valider son ticket en Didi10 face au second de Première Ligue.

Après déjà 11 journées, on observe que la domination du Lelo Saracens est plus que jamais mise en doute. Les quadruples champions en titre ont déjà perdu 2 rencontres et ont concédé deux matchs nuls. Surtout, il faut souligner que la concurrence a relevé le niveau. L’Aia Koutaïssi, ancien leader du classement, a pris une autre dimension, à l’image de leur jeune ailier Giorgi Abramidze, meilleur marqueur d’essai du championnat.

Mais l’équipe qui commence à faire peur à tout le monde, c’est surtout Batoumi. Vainqueur au Lelo lors de la 6ème journée et malgré un accident industriel quelques jours plus tard face à l’Armazi, le club de la côte a marqué de son emprunte les deux derniers mois de compétition. Ce fût notamment le cas le 3 décembre dernier avec un succès net contre l’Aia Koutaïssi, 15 à 0. A cette occasion, l’ancien international Temur Sokhadze, recrue de l’été, se montrait décisif en inscrivant trois drops et une pénalité. Une semaine plus tard, le club Yohan Chamoulaud signait le carton de l’année (67-0) face au Bagrat Koutaïssi.

Cependant, on ne peut pas écarter le Locomotive Tbilissi, qui avait réalisé un recrutement 5 étoiles à l’intersaison en recrutant plusieurs internationaux, notamment Giorgi Aptsiauri. Tout en sachant que l’effectif du Locomotive contient déjà le meilleur scorer du championnat, l’arrière international Beka Tsiklauri. Nulle doute que la fin de saison en Géorgie sera bouillante, surtout si on apprend dans quelques semaines que le champion participera aux compétitions européennes la saison prochaine.

Equipe J G N P Diff Pts
1. Lelo Tbilissi 11 7 2 2 249:178 37
2. RC Locomotive Tbilissi 11 8 1 2 207:138 37
3. Batoumi 11 8 0 3 232:126 35
4. Aia Koutaïssi 11 8 0 3 191:148 35
5. Jiki Tbilissi 11 6 1 4 214:131 33
6. Academia Tbilissi 11 5 0 6 160:166 24
7. Armia Tbilissi 11 5 0 6 160:196 22
8. Bagrat Koutaïssi 11 3 0 8 167:279 17
9. Armazi Tbilissi 11 2 0 9 139:250 10
10. Bolnisi Kochebi 11 1 0 10 134:241 7

Crédits photo : Didi10rugby